L’intérêt de travailler avec un webmaster ?
1 octobre 2020
Comment ne pas rendre de l’argent à l’administration ?
11 octobre 2020

Quelles dépenses ouvrent droit à des avantages fiscaux ?

Certaines dépenses à caractère personnel ouvrent droit à des déductions du revenu global ou à des crédits ou réductions d’impôt. L’économie réelle d’impôt est cependant liée à la situation fiscale du contribuable et peut différer largement de la réduction d’impôt théorique, voyons ce que cela donne. 

 

En versant une pension alimentaire à un enfant majeur

Les pensions alimentaires versées à des enfants majeurs dans le besoin non comptés à charge sont déductibles du revenu imposable, dans une limite qui devrait être fixée à 5 947 € par enfant. Si l’enfant est marié, pacsé ou chargé de famille, la déduction devrait être portée à 11 894 € à condition que le contribuable justifie subvenir seul à l’entretien de son foyer, et ce, quel que soit le nombre de personnes composant son foyer.

En effectuant des dons

Les dons ou subventions ayant un caractère d’intérêt général ouvrent droit à une réduction d’impôt égale à 75 % ou 66 % de leur montant, en fonction de l’organisme bénéficiaire, retenu dans une certaine limite. L’excédent est reporté sur les 5 années suivantes et ouvre droit à réduction d’impôt dans les mêmes conditions.

En faisant des travaux de rénovation énergétique

Le calcul du CITE dépend des travaux réalisés. Le montant du crédit d’impôt ne peut pas excéder 75 % des dépenses payées par le propriétaire. Le crédit d’impôt est toutefois limité à : 2 400 euros  pour une personne seule et 4 800 euros pour un couple soumis à une imposition commune (marié ou lié par le Pacs, Ce plafond est majoré de 120 euros par personne à charge (60 euros par enfant en garde alternée) et s’apprécie sur une période de 5 années du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2020.

En employant un salarié à domicile (réduction ou crédit d’impôt)

Les dépenses payées pour l’emploi d’un salarié à domicile (résidence principale ou secondaire), ou à celui d’un ascendant remplissant les conditions pour bénéficier de l’APA, ouvrent droit à un avantage fiscal prenant la forme, selon la situation du contribuable, d’un crédit d’impôt ou d’une réduction d’impôt, égal à 50 % des sommes retenues dans la limite d’un plafond annuel fixé, en principe, à 12 000 € (ce plafond peut être majoré pour personnes à charge, au titre du 1er emploi en direct d’un salarié à domicile, ou pour invalidité).

Ces dépenses ne sont pas exhaustives et seuls les conseils d’un professionnel saura vous apporter les réponses adéquates, appelez moi.

 > Voir les Thalassos